Accueil > Vers l’école numérique ! > Enseigner avec le web > Ecrire avec le Web. Twitter : quels usages pédagogiques ?

Ecrire avec le Web. Twitter : quels usages pédagogiques ?


Pourquoi se créer un compte Twitter ...

Un service gratuit et simple d’utilisation

Créé en 2006 par Jack Dorsey, le réseau social Twitter a atteint 500 millions d’utilisateurs dans le monde en février 2012. Son fonctionnement est basé sur l’échange par internet de messages entre les utilisateurs. Ces messages sont appelés tweets et contiennent 140 caractères maximum.

Après une inscription gratuite, chaque personne dispose d’un compte et peut consulter les tweets envoyés par les utilisateurs dont il suit les messages. Les autres utilisateurs quant à eux peuvent s’abonner à ce compte et suivre ses tweets.

Pour en savoir plus sur le fonctionnement de ce réseau social, voici une présentation en ligne et un nuage de mots interactif présentant le sens du vocabulaire spécifique à Twitter.

  • Diaporama – Twitter : un outil, des usages
    Présentation de Twitter

Une fois l’outil pris en main, il est possible de consulter son compte Twitter sur un ordinateur mais aussi sur un téléphone portable ou une tablette.




Un service permettant d’échanger des informations

Les usages de Twitter sont nombreux et expliquent son succès grandissant : outil de communication mais aussi d’information, il permet de réaliser une veille efficace si les comptes suivis sont sélectionnés avec soin. En effet, Twitter permet de recevoir des informations et de transmettre des informations.

C’est le cas par exemple du compte du CDI du Lycée Jules Fil de Carcassonne @cdijulesfil géré par Magalie Bossuyt. Interviewée par le site « Savoirs CDI », elle explique ainsi :

« L’aspect le plus intéressant est pour nous la veille. En effet, elle nous permet de faire découvrir aux professeurs des sites intéressants pour leurs pratiques.[…] Les informations publiées concernent donc les activités du CDI, la documentation, la vie locale (théâtre, cinéma, activités possibles dans la ville...), l’orientation, l’actualité, les sciences, tout ce qui peut éveiller la curiosité des élèves, des liens vers des sites pédagogiques, des séquences pour les enseignants, des informations sur les TICE, les dangers d’internet, l’e-réputation… Le fil Twitter du CDI est également accessible sur le portail e-sidoc. »
(Lire l’interview entière)

Être inscrit sur Twitter et suivre des comptes intéressants permet donc de recevoir rapidement et régulièrement des informations sur un sujet donné. Or, les comptes liés à l’éducation sont de plus en plus nombreux et constituent une communauté très dynamique.




Une communauté éducative de plus en plus présente sur Twitter

D’un point de vue institutionnel tout d’abord, le ministère de l’Education Nationale possède un compte très actif @EducationFrance qui relaie toutes les informations officielles. Toutes les académies (Ex @acversailles) se sont également ouvert des comptes et c’est le cas également des CRDP et CDDP, des médiapôles, des CLEMI, des établissements scolaires etc.

Les professeurs sont aussi nombreux à s’inscrire et ils sont beaucoup à être recensés par le site « Nous twittons et vous ? » animé par Sophie Bocquet et Nadya Benyounes. Les enseignants de tous niveaux et de toutes matières échangent sur leurs pratiques pédagogiques et mutualisent des ressources.

Toutes les professions liées à l’éducation nationale sont représentées – CPE, formateurs, etc. – et cela permet une diffusion rapide des informations et apporte un intérêt professionnel évident à Twitter.





Pourquoi utiliser Twitter en classe ?

Les premières expérimentations pédagogiques avec Twitter

Au-delà d’une utilisation personnelle de Twitter, certains enseignants se sont lancés dans des expérimentations pédagogiques en utilisant le réseau social avec leurs élèves.

Le site Eduscol a d’ailleurs publié un dossier intitulé « Usages pédagogiques de Twitter » rendant compte de ces usages. Les comptes rendus de ces différentes expériences montrent que Twitter est un outil intéressant dans le cadre de l’éducation aux médias et de la maîtrise de l’écrit.

Pionnière dans ce domaine, Laurence Juin (@frompennylane), professeure de lettres-histoire, utilise depuis 2009 Twitter avec ses élèves de lycée professionnel.

Elle explique sa démarche sur son blog « Ma onzième année… et les suivantes » et montre l’intérêt d’échanger via Twitter avec ses élèves pendant le temps de classe et en dehors des cours. Chaque élève ouvre un compte qui lui permet d’échanger avec ses professeurs et avec les autres élèves. Des hashtags sont utilisés pour regrouper les tweets liés à une activité pédagogique.

Voici un exemple d’utilisation au moment des révisions pour le baccalauréat et une présentation de ses objectifs et de son bilan sous la forme d’un diaporama mis en ligne par Laurence Juin : « Réseaux sociaux et pédagogie : D’une pratique personnelle à une pratique pédagogique …avec Twitter »





Twitter, un outil aux nombreuses possibilités dans un cadre pédagogique

Les témoignages d’enseignants francophones sont rassemblés par Bertrand Formet sur le site « Twittclasses ». 50 exemples d’usages sont aussi suggérés dans la liste « 50 idées pour utiliser Twitter en classe » mise en ligne par le Service National du RECIT.

Certains professeurs n’ouvrent qu’un compte unique pour la classe et les élèves s’en servent pour publier des comptes-rendus pendant un voyage scolaire ou une activité d’écriture. D’autres l’utilisent comme un cahier de texte ou encore comme outil d’échange hors temps scolaire…

Utiliser Twitter avec des élèves permet de favoriser leur autonomie, d’encourager le travail collaboratif et d’apprendre concrètement le bon usage des réseaux sociaux. L’élève est acteur, produit de l’écrit et se retrouve sensibilisé à des questions comme l’identité numérique ou la source des informations. Gérard Marquié (@qmarquie) analyse d’ailleurs dans une publication en ligne ces apports pédagogiques de Twitter en analysant les résultats des premières Twittclasses.

Vous avez envie de vous tenter une expérimentation ? Dans ce cas il est nécessaire de soumettre votre projet à votre direction ainsi qu’à vos référents pédagogiques. Votre réflexion doit englober à la fois les objectifs pédagogiques, les questions matérielles et les limites à poser aux usages.

Des conseils pratiques sont également énoncés par Laurence Juin sur son blog : « Utiliser un réseau social en classe : les bonnes questions avant de se lancer »




Christine Fiasson

Professeure d’Histoire-Géographie

@ChrisFiasson




Pour en savoir plus :

Dossier Eduscol « Usages pédagogiques de Twitter »

Dossier Eduscol « Utiliser le micro-blogging en classe, un exemple en lycée professionnel »

Dossier Eduscol « Twitter : un outil éducatif dans le cadre scolaire »

Dossier Savoir CDI « Twitter un outil au service de la pédagogie … comme les autres ? »

Dossier Infobourg « Ces enseignants qui tweetent »

Voir en ligne : Site du réseau social Twitter


Article publié le samedi 11 mai 2013, par Christine Fiasson